Wikipédia : des articles en plusieurs pages ?

On n’imagine pas à quel point le savoir peut être immense ; cette caractéristique se reflète bien dans certains articles de Wikipédia. En effet, certains d’entre eux se retrouvent avec une taille pouvant dépasser 200 ko, ce qui engendre des problèmes d’accessibilité lié au poids trop important de la page à charger. Ces articles doivent être réduits, mais il n’est pas toujours possible de le rendre plus concis en supprimant des informations qui le rendraient incomplet. Une solution pourrait exister : scinder l’article en plusieurs pages.

L’article encyclopédique : complet et concis

La rédaction d’un article encyclopédique est un art fort complexe, du fait de la nécessité de croiser les informations à partir de différentes sources, mais aussi de réussir à être complet tout en étant concis. Wikipédia se veut être une encyclopédie globale dans le sens où elle prend aussi bien les statuts d’encyclopédie généraliste que d’encyclopédie spécialisée. Cela ne signifie pas que les encyclopédies généralistes classiques sont moins complètes que Wikipédia, mais juste qu’il n’est pas dans leur nature d’avoir des articles sur le moindre détail d’un sujet, car cette caractéristique est réservée aux encyclopédies spécialisées.

Cette caractéristique d’être à la fois encyclopédie généraliste et spécialisée permet à Wikipédia de renfermer de nombreux articles sur des sujets très divers et pouvant être très spécifiques. Cependant, les différents articles ne doivent pas oublier d’être concis, ce qui implique la création d’articles détaillés (aspect spécialisé) pour être plus complet dans le développement d’un sujet précis d’un article plus global (aspect généraliste). Ainsi, la concision amène à la complétude et vice-versa, mais il existe certains sujets où il est difficile d’être concis et complet sans développer un texte sur de nombreux octets.

Scission des articles

Comme dit ci-dessus, la raison d’être des articles détaillés (en plus d’être une caractéristique d’une encyclopédie spécialisée) est de pouvoir développer de manière plus complète un thème précis d’un sujet, pour permettre à l’article général de garder une taille accessible à toutes les connexions à l’Internet. Cependant, certains sujets sont tellement vastes que tout rapporter sur une seule page web le rendrait inaccessible pour les connexions à débit faible et moyen. Le système des articles détaillés peut déjà être vu comme une forme de scission d’un seul grand article en plusieurs pages pour garantir une accessibilité à tous, mais tous les sujets ne peuvent pas rentrer dans ce système.

Comment contourner le problème ? Une solution serait de dispatcher le sujet en plusieurs pages selon un système similaire à celui que l’on trouve sur la version numérique d’Encyclopaedia Universalis. Il existe déjà quelques exemples de sujets subdivisés en plusieurs pages pour garantir l’accessibilité tout en garantissant la complétude. Un des plus emblématiques est le thème de l’histoire de la Savoie où l’article principal reste relativement succin, tandis que le gros du contenu est dispersé dans différents articles détaillés traitant de l’histoire de la Savoie par période historique (Antiquité, Moyen-Âge…).

Une évolution technique

Un petit défi technique se poserait : arriver à faire changer de page web de manière interactive pour les lecteurs, de telle sorte à ce qu’ils aient plus l’impression de lire un livre qu’une succession de pages web distinctes (exemple d’un système similaire : le site officiel de Peter Gabriel). Cela nécessite de réduire le temps de chargement de la page et donc son poids ; cette condition impliquerai de donner une taille maximale recommandée au-delà de laquelle il faudrait créer une nouvelle page pour l’article en question.

Au niveau organisation, il faudrait revoir le système des url des articles et mettre en place un système de type fr.wikipedia.org/wiki/Nom_de_larticle/page/numero_de_la_page ou bien rester sur le système actuel et nommer les articles en indiquant le numéro de page entre parenthèses. Pour améliorer la vérification, il faudra indiquer un espace de notes et références en fin de chaque page. La page portant le nom de l’article sans les numéros de pages indiquer pourrait devenir une page sommaire ou bien être un résumé des différentes pages composant le thème de l’article.

Bien entendu, un tel système ne devra pas nous faire oublier que le contenu des articles de Wikipédia, s’il doit être complet et accessible sur un plan technique, doit aussi rester concis, organisé et accessible sur le plan du contenu. Ce système ne doit pas amener à créer des articles de plusieurs dizaines de pages avec un contenu exclusivement réservé aux spécialistes.

Publicités

2 réflexions sur “Wikipédia : des articles en plusieurs pages ?

  1. Je suis complètement d’accord avec toi. Pour moi, un article ne devrait pas faire plus de 100 ko (environ). Au-delà, Wikipédia ne répond plus à sa mission, qui est de proposer des articles, pas des petits traités. Aucune encyclopédie n’a des articles qui font l’équivalent de 40 pages ou plus. Nous en avons quelques (qui plus est, c’est souvent ceux que nous labélisons).

    Une des solutions est les sous articles : grâce à eux, le lecteur généraliste peut lire un article synthétique, et les lecteurs qui ont besoin de détails sur tel ou tel point, le peuvent aussi.

    Mais, parmi les contrainte que tu identifies, à mon avis, tu négliges une contrainte « sociologique » : la sacralisation de la page, aka le « suppressionnisme » radical. Dans cette perspective, il ne faut créer une page que dans des cas rares, correspondant aux encyclopédies papiers du passé, même si nous n’avons pas du tout les mêmes contraintes que ces encyclopédies (et en particulier, justement, pas de contrainte de taille, ou de création d’articles).

    C’est, d’une certaine manière, ce qui se passe avec la fameuse quenelle (voir les DRP en cours) : on a l’article Dieudonné à près de 200 ko, totalement illisible en l’état. On pourrait le décharger de la quenelle (ce qui ferait gagner 30 ou 40 ko), en créant un sous article. Mais ce n’est pas près de se produire, parce que créer cette page heurte la sensibilité suppressionniste la plus radicale, qui est fondée sur une sacralisation de la page.

    • Une chose qui semble être oubliée au sein de la communauté (et aussi bien du côté inclusioniste que suppressioniste), c’est le souci de concision et de synthèse qu’on doit trouver dans un article encyclopédique. Les contributeurs perdent l’essence même de l’encyclopédisme qui n’est pas de compiler autant d’informations que possible autour d’un sujet (que ce soit en un seul ou plusieurs articles), mais de synthétiser le tout en s’appuyant sur des travaux académiques valables pour que le contenu soit accessible à tous, tout en étant autant complet que possible.

      L’idée d’avoir un article généraliste et derrière des articles plus spécialisés est déjà en place avec le système des articles détaillés. Cependant, je pense qu’une vraie réflexion de fond devrait être engagée sur l’organisation interne des articles et leur relation pour permettre une accessibilité maximale et respecter l’intégralité du premier principe fondateur. Dans cette réflexion, il faudrait remettre à l’honneur la place des portails thématiques qui offrent un bon aperçu du sujet traité et présentent de manière agréable les articles généraux et les articles plus spécifiques.

      Il y a des excès aussi bien du côté suppressioniste que du côté inclusioniste, avec des franges plus radicales que d’autres, c’est un fait de société humaine tout ce qu’il y a de plus classique. En fait, je crois que les suppressionistes voient trop le côté généraliste, tandis que les inclusionnistes voient trop le côté spécialisé ; or, Wikipédia doit avoir les deux aspect et non l’un au mépris de l’autre.

      Pour l’article de Dieudonné, il reste à avoir si ce geste qu’il veut populariser a des répercutions sur la société française et s’ils ont été étudiés par des sociologues et autres spécialistes. En l’état actuel, l’article constitue plus une compilation d’articles de presse, sans synthèse, ni analyse ; on est plus en présence d’une revue de presse organisée que d’un article encyclopédique et il est probable qu’une partie du contenu relève plus de l’anecdote et devrait être supprimée purement et simplement, sans être transférée dans un autre article. Mais c’est toujours un peu compliqué avec les personnalités controversées où les gens veulent absolument y mettre la moindre info pour appuyer le fait qu’il est bon ou mauvais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s