Accéder à un site web en se passant des moteurs de recherche

Ce tutoriel a été réalisé avec Firefox 20.0

Si la NSA s’est intéressée aux géants du web, c’est parce qu’ils détiennent de nombreuses données sur les internautes. La plupart de ces données sont les requêtes envoyées aux moteurs de recherche qui en disent long sur nos centres d’intérêts, nos goûts, mais aussi nos fournisseurs et bien d’autres choses. En quelques mots-clés, vous pouvez étaler votre quotidien et votre personnalité de manière encore plus détaillée que sur Facebook ou Twitter, et ce à votre propre insu. Les pratiques actuelles font que beaucoup d’internautes sont entièrement dépendants des moteurs de recherche lorsqu’ils cherchent à accéder à un site web qu’ils connaissent, alors qu’il existe des moyens autant efficaces dans leur navigateur.

Vos requêtes en disent long sur vous

Lorsque vous entrez un ou plusieurs mots dans la barre d’un moteur de recherche, celui-ci fait bien plus que vous afficher des résultats, il enregistre au passage l’objet de vos requêtes à des fins diverses (publicités, affinement futur des résultats…). Certes, il ne faut pas non plus abandonner totalement leur usage, mais il faut le limiter dans la mesure du possible. Une pratique qui est relativement courante est d’utiliser les moteurs de recherche pour accéder à des sites que les internautes consultent régulièrement. La conséquence est que le moteur de recherche enregistre que vous demandez souvent des requêtes autour de certains thèmes, il peut dès lors en conclure vos centres d’intérêts et disposer par conséquent d’informations personnelles et privées que vous ne vouliez pas nécessairement transmettre à un tiers.

C’est sans grande importance diriez-vous. Sauf que vous ne savez pas ce que l’organisation à laquelle appartient le moteur de recherche va faire de vos données ; elle peut très bien les vendre, les transmettre à des services secrets étrangers… Bref, elle peut en faire ce que bon lui semble. Ces informations qui étaient privées et personnelles deviennent publics et n’importe qui pourrait potentiellement y avoir accès. Quelques requêtes sur un moteur de recherche peuvent être plus révélatrices d’une personnalité qu’une mise sur écoute. Comment contourner ou limiter les effets de ce problème ? En utilisant des fonctionnalités internes à votre navigateur (notez que ce qui va suivre ne marchera pas si vous utilisez Chrome ou Internet Explorer).

La barre d’url et l’historique de navigation

Grâce à l’historique de navigation et à son cache, votre navigateur se souvient des sites que vous avez consulté (sauf si vous étiez en mode de navigation privée ou que vous avez supprimé votre historique et votre cache). Une première méthode, qui est un peu barbare, est l’utilisation de la barre d’url (la barre où s’affichent les adresses des sites web) où vous pouvez soit entrer le début de l’adresse du site que vous avez consulté (si vous vous en souvenez) ou bien entrer le nom du site ou le titre des pages que vous avez consulté, le navigateur vous affichera alors des propositions de pages web. Ces propositions varieront selon les termes et la précision des url que vous entrerez dans la barre.

Une autre méthode plus conventionnelle est l’utilisation de l’historique de navigation (Historique > Afficher l’historique). Dans cet outil, vous pouvez retrouver les pages et sites que vous avez déjà consulté soit en consultant la liste chronologique, soit en tapant le nom du sites ou des termes présents dans le nom des pages web dans la barre de recherche de l’historique qui vous affichera les pages qui contiennent les termes rentrés (dans leur titre ou leur url). Si vous utilisez la liste chronologique, ne perdez pas de vue que consulter une page web la fera remonter dans la liste chronologique ; par exemple, si vous avez consulté une page le mardi et que vous la consultez de nouveau le mercredi, il vous faudra la chercher dans la liste du mercredi si vous souhaitez la consulter de nouveau le jeudi.

Les marque-pages

Si certaines pages sont intéressantes, mais que leur url ou leur nom est trop complexe ou que vous avez la flemme de passer par l’historique, vous pouvez demander à votre navigateur d’enregistrer cette page dans vos marque-pages. Pour ce faire, il suffit d’aller dans le menu Marque-pages et de cliquer sur le bouton Marquer cette page ; la page que vous êtes alors en train de consulter sera enregistrée dans l’arborescence de vos marque-pages. Pour vous y retrouver, n’oubliez pas d’organiser vos marque-pages en différents dossiers pour éviter d’avoir à terme une liste de dizaines de pages désorganisée dans votre menu des marque-pages. Pour vos sites favoris, vous pouvez même les enregistrer dans votre barre personnelle, ce qui fera apparaître des boutons en lien vers ces sites dans la barre située sous la barre d’url.

Une autre fonctionnalité qui s’apparente aux marque-pages est la page Nouvel onglet où vous pouvez lister vos sites favoris. En cliquant sur le bouton avec un + situé à la droite de vos onglets, vous ouvrez un nouvel onglet avec un menu (s’il est activé) de 9 cases où apparaissent les pages que vous avez consulté le plus fréquemment. Les pages présentes dans ce menu changent au gré de leur nombre de consultation, mais vous pouvez épingler certaines pages dans ce menu pour qu’elles apparaissent systématiquement lorsque vous ouvrez un nouvel onglet. Pour cela, il vous suffit de placer votre souris sur la case où est présente la page qui vous intéresse ; deux boutons s’affichent dans la case, une croix en haut à droite et une épingle en haut à gauche. Si vous cliquez sur la croix, la page sera supprimée du menu ; si vous cliquez sur l’épingle, la page restera à son emplacement à chaque fois que vous ouvrirez un nouvel onglet, quel que soit son nombre de consultations.

La restauration de session

Vous effectuez un travail en utilisant plusieurs sites web simultanément dans différents onglets et vous devez l’interrompre pour une raison quelconque ? Vous ne savez pas comment faire pour conserver tous vos onglets, car vous avez consulté pleins d’autres sites entre-temps et que les sites que vous utilisez sont noyés dans votre historique ? Il existe une solution simple et efficace. Il vous suffit de fermer votre navigateur en laissant tous les onglets ouverts, le navigateur vous demandera si vous souhaitez fermer tous les onglets en même temps, cliquez sur le bouton Fermer les onglets. Lorsque vous reprenez votre travail plus tard, ouvrez votre navigateur comme d’habitude et cliquez sur le menu Historique ; là, vous avez la possibilité de cliquer sur un bouton Restaurer la session précédente qui restaurera tous les onglets qui étaient ouverts à la fermeture de votre navigateur. Si jamais votre ordinateur coupe brutalement, votre navigateur restaurera automatiquement la session quand vous le rouvrirez.

Voilà ! Grâce à quelques petites fonctionnalités de votre navigateur, vous pouvez consulter vos pages et sites favoris sans passer par les moteurs de recherche, préservant un peu mieux votre vie privée. Cela n’est possible cependant qu’à condition d’utiliser un logiciel libre qui ne récupérera pas vos préférences.

Advertisements

6 réflexions sur “Accéder à un site web en se passant des moteurs de recherche

      • Google Chrome permet de désactiver le stockage des onglets ouverts chez Google. Il permet aussi de chiffrer avec un mot de passe ces informations.

      • Google Chrome permet probablement de désactiver certaines fonctionnalités intrusives pour la vie privée. Mais au vu de la considération de Google pour cette dernière, je doute que cela ne suffise à empêcher l’entreprise à pomper des informations sur nous-même lorsque nous utilisons son navigateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s