L’internaute : cet être immatériel si réel

Quand on parle d’Internet et de législation à appliquer sur le réseau, on invite et on parle des grandes sociétés qui feraient le web comme Facebook, Google et consors. Mais il y a toujours les grands oubliés de l’Internet, ceux qui vivent sur le réseau et qui le font tourner : les internautes.

Qu’est-ce qu’un internaute ?

Question importante. Pour les médias, ils forment une communauté à part qui fonctionne indépendamment de la société, ils sont vus au mieux comme des personnes étranges et au pire comme des gens faisant partie d’une secte. Dans tous les cas, les internautes sont vus comme des gens bizarres, à marginaliser et bons pour l’asile psychiatrique. Si les médias tiennent un tel discours, c’est tout simplement parce qu’ils perçoivent Internet comme un concurrent dangereux et donc ses acteurs (les internautes), doivent être traités avec mépris et traînés dans la boue.

La réalité est bien plus complexe et différente que la vision du discours simpliste et haineux des médias. Par simple définition, l’internaute est l’utilisateur d’Internet ; ainsi, toi qui est en train de lire le billet de ce blog, peu importe le moyen (courriel, flux RSS, site web…), tu es de fait un internaute. Il est très hypocrite de la part des médias de mépriser les internautes qui sont les lecteurs exclusifs de leurs sites web.

L’incarnation de l’Homme dans la dimension Internet

L’internaute navigue au sein du réseau dimensionnel qu’est Internet, il est celui qui vit et qui fait vivre ce réseau. Considérant qu’Internet est une dimension parallèle et interagissant avec ce qui est communément et faussement nommé la vie réelle, l’internaute est en réalité un être propre qui est sur le réseau l’image de l’humain auquel il correspond dans la vie réelle. Pourquoi une telle distinction ? Parce que l’internaute se déplace dans une dimension nommée le cyber-espace différente de la dimension dans laquelle l’être humain se trouve. Le cyber-espace est souvent considéré comme immatériel, ce qui est à la fois vrai et faux. Cette dimension a ses lois propres, ses référentiels et ses caractéristiques qui ne peuvent être mises en comparaison avec ceux de notre dimension ; cependant, le cyber-espace existe par le biais de signaux électro-magnétiques circulant à travers des câbles, des satellites, des serveurs ou encore des ordinateurs. Toute l’architecture du numérique et d’Internet détermine le cyber-espace.

Comme je l’ai indiqué la semaine dernière, Internet est un réseau qui ne peut être contrôlé par aucune personne, organisation ou état, car il a été conçu pour cela. Il est totalement indépendant et fonctionne de manière anarchique avec seulement des principes qui basent les relations entre les internautes. Ces derniers sont les acteurs et les habitants d’Internet, une dimension fascinante dans le sens où elle est la toute première dimension parallèle à la nôtre avec laquelle nous pouvons interagir. Nous y avons nos avatars qui agissent selon une certaine pensée qui peut être différente et aussi semblable à celle que nous avons dans la vie réelle. Internet n’est pas peuplée d’êtres humains, mais d’internautes qui sont l’incarnation directe des humains dans une dimension différente de la leur.

Internaute et cybernaute

Au sein des internautes, on peut distinguer deux grandes catégories : les internautes passifs et les cybernautes. Les premiers sont les utilisateurs lambda qui sont pour la plupart plus des consommateurs d’Internet et qui utilise le réseau pour faire des achats, communiquer via les réseaux sociaux, partager leurs photos… sans vraiment être conscients de la portée de leurs actes. Les cybernautes sont les membres qui participent activement à la vie d’Internet par le biais de la participation au sein de communautés autour de projets ou d’actions de défense du réseau. Les cybernautes forment les communautés que l’on peut croiser sur des projets comme Wikipédia ou OpenStreetMap, mais sont aussi au sein d’organisations comme la Quadrature du Net, le Parti Pirate ou l’Electronic Frontier Foundation.

L’importance des cybernautes est essentielle, car ce sont eux qui ont permis à Internet d’être ce qu’il est et qui le défendent contre les tentatives de contrôle par les états et les lobbys. Ce sont eux qui défendent la vie privée sur Internet et qui ont mis en place les procédés de cryptage de données. L’Internet libre est entièrement le fait des cybernautes et s’il arrive encore à subsister, c’est grâce à eux. Les internautes passifs sont peu au fait de la réalité d’Internet et de sa structure et il est nécessaire pour eux de les comprendre afin qu’ils puissent utiliser Internet et non le consommer simplement, car Internet existe grâce à eux, mais ils existent aussi grâce à Internet ; à la même manière qu’une nation n’existe que si elle a un peuple, tout comme un peuple ne peut réellement exister qu’avec une nation.

Nous sommes tous des internautes potentiels ou existants et il faut prendre conscience d’exister au sein de la dimension Internet, sans cela, nous ne faisons que subir et consommer une chose qui peut offrir un bien meilleur potentiel. Les médias parlent d’Internet et des internautes avec mépris, car ils sont ceux qui leur ont fait perdre leur monopole sur l’information, ainsi qu’une partie de leur crédibilité.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s