Contributeurs de Wikipédia : arrivées et départs (1)

Comme dans toute communauté, la vie de la communauté wikipédienne est quotidiennement régie par l’arrivée de nouveaux contributeurs et aussi par des départs. Dans cette première partie, nous allons étudier les différents cas qui peuvent amener une personne à participer à Wikipédia, pour les meilleurs raisons, comme pour les pires.

Partager son savoir

Le premier motif de participation à l’élaboration de Wikipédia est de partager son savoir avec les autres. Il s’agit là du principe de base qui permet à l’encyclopédie d’exister : permettre à tous les Hommes de partager leur savoir avec les autres Hommes. C’est ce socle qui lie tous les membres de la communauté (peu importe leurs relations). Bien entendu, la participation à Wikipédia est une démarche purement personnelle et demande aussi de la simple motivation à consacrer une partie de son temps à rédiger les articles et à collaborer avec les autres.

On peut parfois se demander si le partage du savoir est vraiment la motivation de tous les contributeurs quand on voit que certains passent la quasi-totalité de leur temps sur les pages communautaires dans des discussions stériles et participent peu ou pas aux articles. À la base, je pense que oui, mais au fur et à mesure qu’ils découvrent la communauté dans son ensemble, certains contributeurs sont plus attirés par le côté social, qui est plus aisé comparé à la construction des articles. D’autres dérives peuvent apparaître, notamment l’insertion d’articles d’actualité ou sur des starlettes sans réelle notoriété sur le long terme, est-ce vraiment lié à une volonté de partage du savoir ? Dans la plupart des cas, oui ; à la nuance près qu’une bonne partie des gens ignorent vraiment ce qu’est le savoir et le confondent régulièrement avec l’information, car le savoir est effectivement composé d’informations.

Cette motivation de partager son savoir peut parfois amener à des contributions intéressantes, mais non-acceptables. C’est notamment le cas d’experts qui publient les résultats de leurs travaux de recherche sur Wikipédia. Si dans les faits il s’agit de savoir, ce contenu est ce que l’on nomme du travail inédit, car il n’a pas été vérifié et validé par les pairs du chercheurs, et n’a donc pas sa place sur Wikipédia où le savoir doit avoir été vérifié. Le refus de l’insertion de ce genre de contenu est généralement mal compris par le chercheur qui claque la porte.

Imposer la vérité

Beaucoup de gens confondent savoir et vérité, car si la vérité est une chose immuable sujette à interprétations, le savoir est lui basé sur les faits observés à un temps T et peut changer si la perception des faits évolue à un temps T + 1. Comme le savoir, le contenu de l’encyclopédie est mouvant et n’a pas vocation à indiquer la vérité pour une seule raison : la vérité est avant tout une chose qui dépend d’une interprétation personnelle des faits et qui peut donc être altérée et ne pas correspondre à la réalité de ce que l’on peut vraiment observer. En résumé, la vérité est avant tout une vision personnelle qui nous arrange lorsqu’il s’agit de régler des problèmes ou autre.

Il existe bien entendu un certain nombre de personnes, souvent issues de milieux militants ou extrémistes, qui tentent de faire imposer leur vérité dans le contenu de l’encyclopédie, n’hésitant pas parfois à faire de véritables opérations de lobbying en agissant en bande organisée sur l’encyclopédie avec une communication sur les réseaux sociaux, surtout lorsque la première tentative se heurte à un refus catégorique de la communauté. Ce type de contribution est-il toujours destructif ? Généralement oui, mais il existe des cas où cela peut apporter de nouvelles informations, car si le deuxième principe fondateur, allié au premier, interdit d’imposer une seule vision des choses qui serait la vérité générale et absolue, elle permet l’insertion de points de vue différents à partir de l’instant où ils sont pertinents.

Représentation du géocentrisme de Ptolémée par Andreas Cellarius Harmonia Macrocosmica (1660-1661)

Le géocentrisme de Ptolémée, un savoir qui a duré pendant près de deux millénaires avant d’être remplacé par l’héliocentrisme de Copernic (Andreas Cellarius Harmonia Macrocosmica, DP)

Faire de la promotion

Le grand classique qui fait toujours débat lorsque l’on parle de Wikipédia dans les médias : faire sa promotion sur l’encyclopédie. Certains contributeurs sont en réalité des gens payés par leur employeur, ou font partie d’un cabinet payé par une personne ou une entreprise, pour améliorer l’image de la personne ou de l’entreprise considérée ; cette démarche passe autant par la suppression d’informations négatives (ils n’assument pas leurs erreurs du passé), l’embellissement de leur parcours et de leur qualité, la promotion des produits vendus… Cette démarche est aussi utilisée par certains groupuscules qui veulent rétablir leur vérité à propos d’eux-mêmes et de leur philosophie. Un cas très courant est aussi la promotion de nouveaux artistes en recherche de notoriété qui pensent que Wikipédia est le vecteur qui leur permettra d’avoir la notoriété qu’ils recherchent, alors qu’ils doivent déjà avoir la notoriété qu’ils recherchent pour avoir un article sur Wikipédia.

Une démarche similaire existe avec les hommes politiques, particulièrement en période d’élections où tous les candidats veulent avoir un article sur leur personne pour faire leur propre promotion et présenter leur programme. Devant le refus de la communauté, ils invoquent souvent le fait que la loi impose une égalité entre tous les candidats dans les médias, omettant que Wikipédia est une encyclopédie et non un média, qu’étant hébergée aux États-Unis, elle n’est pas tenue d’obéir à la loi française et qu’elle n’est pas nationale, mais linguistique et que ce qui pourrait, à la rigueur, intéresser certains citoyens français, n’intéresse pas les citoyens québécois ou suisses. Mais peut-être que le pire est ceux qui sont candidats à la candidature qui invoquent leur personnalité et l’originalité de leur programme et qui insistent à un tel point que l’on croirait avoir affaire à des extrémistes qui veulent imposer leur vérité.

Les non-arrivées

Je vous ait parlé des arrivées, mais il y a également de nombreuses non-arrivées, c’est-à-dire des personnes qui pourraient participer à l’élaboration de l’encyclopédie, mais qui ne font pas la démarche. Dans une bonne partie des cas, les gens ne participent pas à Wikipédia par ignorance, non pas parce qu’ils n’ont aucune culture ou connaissance, mais par ignorance du fonctionnement de base de Wikipédia : celui de la libre participation de tout internaute. Pour beaucoup de gens encore, Wikipédia est rédigée comme une encyclopédie classique par des professionnels et la voient donc comme une entreprise classique que l’on pourrait comparer à Britannica ou Encyclopaedia Universalis. D’autres personnes un peu plus avertie savent que des non professionnels rédigent les articles de l’encyclopédie, mais ne savent pas comment pouvoir le faire et croient la plupart du temps que ce droit est payant ou bien que l’inscription est obligatoire et nécessite d’avoir des prérequis. Un autre fait est la dévalorisation personnelle vis-à-vis de ses propres connaissances et les clichés qui entourent des projets comme Wikipédia, comme notamment le fait que c’est pour les jeunes cultivés, les chercheurs…

Certaines personnes qui pourraient participer à Wikipédia ne le font pas, car la philosophie du projet (anonymat, pas de comité de lecture, pas de qualification requise…) ne correspond pas à leurs valeurs.
Mais les deux grands freins à la participation à Wikipédia pour ceux qui sont à peu près au fait du principe du projet sont la complexité des principes et des règles communautaires et la complexité pour construire les pages. Avec le temps, la communauté a répondu aux critiques virulentes des médias et des experts élitistes par la mise en place de règles plus complexes et plus exigeantes et la communauté exige une plus grande rigueur dans la conception des articles aussi bien pour les nouveaux que les anciens. Cependant, les nouveaux créant pour la plupart des articles au contenu douteux sur le plan de l’admissibilité, il leur est demandé d’apporter des sources et de faire un travail auquel ils n’étaient pas préparés, ce qui amène souvent à un découragement.

Vue d'une tentative de modification d'un modèle avec l'éditeur visuel

L’éditeur visuel, une solution viable pour motiver de nouveaux contributeurs rebutés par l’interface WYSIWYM ? (Verdy_p, CC-BY-SA 3.0)


Bien que le wikicode amène à une simplification de la conception d’une page web, il est encore bien complexe pour la majorité des gens qui ont l’habitude, notamment à cause des logiciels de bureautique, de travailler en WYSIWYG, alors que l’interface de modification de Wikipédia est en WYSIWYM, ce qui est perturbant. L’éditeur visuel qui est actuellement en cours de mise en place sur Wikipédia a pour objectif d’endiguer ce problème, mais son poids et ses fonctionnalités réduites risquent d’être les nouveaux facteurs limitant.

Licence Creative Commons
Cette œuvre de Juraastro est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas de Modification 3.0 non transposé.

Publicités

6 réflexions sur “Contributeurs de Wikipédia : arrivées et départs (1)

  1. Intéressant et pertinent, je trouve. Vivement la suite sur les départs ^^

    Je suis particulièrement en phase avec la partie sur les « non arrivées ». J’ai souvent rencontré des gens ayant les mêmes fausses idées, beaucoup pensent encore que Wikipédia est écrite par des professionnels, et beaucoup croient au moins que le travail est validé par des experts ou au moins que l’encyclopédie est dirigée par des professionnels. Il est, je trouve, très difficile et très long de faire comprendre le fonctionnement de Wikipédia à des non wikipédiens, personne n’imagine que la communauté puisse décider de tant de choses. Par ailleurs, j’ai aussi rencontré comme toi quelqu’un croyant que la participation à Wikipédia est payante… Inversement, je pense que dans ta catégorie de ceux qui n’aiment pas la « philosophie du projet », il y a aussi la non rémunération qui gêne beaucoup de monde.

    • Oui, j’ai oublié le point de la non-rémunération qui rebute un certain de nombre de personnes qui pourraient apporter un plus au contenu. Le plus dur est bien entendu de mettre à bas les préjugés et les raccourcis qui sont régulièrement relayés par les médias, ce qui induit une fausse image de l’encyclopédie et de sa communauté auprès des lecteurs et des potentiels contributeurs.

  2. Intéressante, cette idée des non-arrivés. Je la connaissais d’un roman d’espionnage, mais n’avais jamais pensé à l’appliquer à Wikipédia.

    • On nous rabâche souvent la fuite des contributeurs de Wikipédia, mais à mon avis c’est une fausse réalité que les médias tentent d’insérer pour discréditer Wikipédia. Le vrai problème est plus les gens qui ne peuvent pas contribuer à Wikipédia pour des raisons qui peuvent être réglées (interface de contribution, préjugés…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s