Wikipédia et les médias : l’éternelle incompréhension

Régulièrement, des dossiers ayant pour sujet principal Wikipédia et son fonctionnement apparaissent dans les médias. Tout autant régulièrement, les wikipédiens espèrent enfin tomber sur un dossier traité sérieusement et sont vite déçus. Plus étonnant ou logique, les dossiers proviennent de médias divers, mais ressortent systématiquement les mêmes thématiques, les mêmes clichés, les mêmes approximations, s’adressent aux mêmes acteurs… Wikipédia sera t-elle un jour le sujet d’un journalisme rigoureux et sérieux ? Rien n’est moins sûr.

Une incompréhension d’Internet

La communauté wikipédienne se dit souvent que la médiocrité de la qualité des dossiers et autres enquêtes à propos de Wikipédia provient d’un manque de communication et par conséquent, d’une incompréhension du projet et de son fonctionnement. Ce point n’est pas entièrement faux, mais le problème ne provient pas de l’incompréhension du projet et de sa communauté, mais avant tout de l’incompréhension d’Internet en général de la part du milieu journalistique. Wikipédia est un projet Internet et sa communauté est une communauté Internet ; l’encyclopédie est à l’image du réseau : décentralisée, sans hiérarchie, anonyme… Avant que les journalistes ne comprennent Wikipédia, il leur faudra comprendre Internet, mais là aussi la route est ardue.

On reproche moins aux anciens journalistes de mal traiter Internet qu’aux plus jeunes qui ont grandis avec le réseau et sont donc sensés le connaître. Là encore, il s’agit d’un stéréotype à bannir, au même titre que le stéréotype prétendant que les digital natives sont tous adaptés à Internet et l’appréhendent mieux que leurs aînés. Pour comprendre Internet dans son ensemble, il ne faut pas que le fréquenter, il faut l’explorer et s’y investir ; cela est en théorie possible à toute personne y ayant accès, mais dans la pratique, seule une minorité le fait. Les dossiers qui traitent de Wikipédia de manière correcte et sérieuse sont très généralement (avec quelques exceptions) publiés sur des médias spécialisés en informatique et/ou Internet et ce n’est pas un hasard. Ceux qui travaillent dans ce type de médias s’investissent dans le réseau et l’explorent au fur et à mesure pour le comprendre et faire leur travail. A contrario, les journalistes travaillant pour des médias plus classiques voient pour la plupart Internet d’un point de vue extérieur, tout comme les internautes qui consomment Internet ; le réseau ne peut pas cependant être compris à partir d’une observation externe qui donne l’illusion de l’avoir compris.

Diagramme explicatif de l'architecture d'Internet

Pour comprendre Internet, il faut y entrer, pas le regarder de l’extérieur (Ludovic.ferre, CC-BY-SA 3.0)

Pourquoi ce paragraphe sur Internet ? Parce que la méthodologie pour comprendre Internet s’applique à l’intégralité du réseau, ce qui implique les projets et communautés qui y sont présentes et donc Wikipédia. Le journaliste qui veut vraiment comprendre Wikipédia doit s’y insérer et la voir de l’intérieur et non pas de l’extérieur. Certains pourraient dire qu’il existe des journalistes qui ont vu Wikipédia de l’intérieur en créant un compte et en participant au projet. Certes, mais la plupart crééent un compte pour uniquement jouer aux apprentis-sorciers en vandalisant quelques articles pour tester la réactivité de la communauté et par extension, la fiabilité du contenu ; je ne reviendrai pas sur cette méthode que j’ai maintes fois fustigée dans des billets antérieurs (voir dernière section). En réalité, les journalistes croient être dans Wikipédia alors qu’ils en restent en-dehors ; mais pire encore, ils font en sorte d’en être éjectés en raison de leurs actes destructeurs, ce qui n’arrange pas le travail futur (s’ils se font choper avant de boucler le dossier) ; personne n’accepte de travailler avec une personne qui passe son temps à dévaloriser et à détruire vos efforts.

Pourquoi le Wikipédia bashing

Il n’y a pas que les hommes politiques qui sont victimes du bashing, cette pratique connue du milieu journalistique consistant à critiquer avec virulence, voire même attaquer, de façon systématique sur une personne ou une entité. Lors de la journée organisée par le CNRS sur Wikipédia, le 5 juin dernier, l’écrivain et éditeur scientifique Alexandre Moatti a souligné que les critiques récurrentes de Wikipédia sont généralement originaires des milieux mondains littéraires et politiques, au nom d’une vision conservatrice de la culture. L’auteur va même encore plus loin en montrant que certains auteurs basaient exclusivement leur succès et leur notoriété sur le Wikipédia bashing. Mais au-delà des milieux mondains de la culture, ce sont les professions intellectuelles d’une manière globale qui ont critiqué ou critiquent encore Wikipédia avec beaucoup de virulence.

L’état actuel du traitement médiatique de Wikipédia n’est pas seulement causé par l’incompréhension des journalistes d’Internet, mais aussi par ce bashing ; autrement-dit, une partie du traitement que l’on réserve à Wikipédia est volontaire et les causes sont nombreuses. La première concerne Internet en général : le réseau permet une démocratisation des échanges d’informations et est donc vu comme un concurrent et qui ira faire l’éloge de son concurrent direct ? Wikipédia est à ce titre presque autant vu comme un concurrent par certains journalistes que par les maisons d’édition d’encyclopédies. Deuxième constat qui explique toutes les formes de bashing : l’argent. Les médias subissent une crise et dans la société décadente actuelle où la plupart des gens sont attirés par la violence, ce sera à celui qui fera le plus gros buzz qui aura le plus de ventes et derrière, une plus grande notoriété. Il existe probablement d’autres raisons, mais j’ai exposé celles qui me paraissent être les principales.

Méthodes à revoir

Pour résumer, le mauvais traitement médiatique de Wikipédia provient d’une incompréhension du projet, elle-même originaire de l’incompréhension d’Internet, engendrant un point de vue externe, de besoins financiers et d’une mise en concurrence de l’encyclopédie par rapport aux médias. Ces facteurs sont essentiels pour saisir la nature du contenu des articles, reportages et dossiers réalisés à propos de Wikipédia. L’incompréhension et la vue concurrentielle de Wikipédia sont deux facteurs qui expliquent pourquoi ce sont des journalistes d’investigation qui réalisent les dossiers sur Wikipédia, réalisant des enquêtes. L’encyclopédie est vue comme une chose mystérieuse et suspecte sur laquelle il convient d’enquêter comme s’il s’agissait d’une organisation criminelle ou apparenté. Il est déjà absurde de vouloir enquêter sur Wikipédia comme si on voulait mettre à jour des pratiques occultes, alors qu’elle fonctionne d’une des manières les plus transparentes qui soient.

Le besoin de faire le buzz nécessite de passer par des sujets qui vont être croustillants et sensationnels. Ainsi, la fiabilité de Wikipédia, qui fait partie des sujets les plus en vogue, car attaquée systématiquement par les hautes sphères intellectuelles, est un excellent sujet qui intéressera le public. Tout d’abord en raison de la violence des critiques (le public adore la violence, surtout gratuite) et ensuite parce qu’il y a une mentalité de compétition et de défi qui font toujours l’admiration du public : le journaliste va t-il réussir l’exploit de vandaliser Wikipédia sans que la communauté ne le voit ? Argent, violence et compétition : des symptômes de la culture de la décadence qui pousse les médias à faire du Wikipédia bashing pour qu’ils soient vendus. La faute n’est pas à rejeter systématiquement sur les journalistes eux-mêmes ; pour le dossier réalisé par Envoyé Spécial en novembre dernier, c’est la rédaction qui avait demandé à la journaliste de revoir le reportage pour qu’il soit plus polémique afin d’être diffusé.

Surfeur lors l'édition 2010 de la compétition de surf de Mavericks

Le défi ? Surfer sans se faire prendre par la vague (Shalom Jacobovitz, CC-BY-SA 2.0).

Ce qu’il faut améliorer

Comment Wikipédia peut-elle être traitée correctement par les médias traditionnels (les médias numériques le font déjà très bien pour la majorité) ? Tout d’abord, cesser de passer par des magazines d’investigation ; faire découvrir Wikipédia doit se faire par un documentaire et non par une enquête. Cette condition nécessite argent, temps et investissement important que peu d’entités peuvent se permettre de nos jours. Les médias doivent également envoyer sur le terrain wikipédien des gens qui se sont spécialisés dans les questions numériques, culturels et internet. Envoyer un journaliste d’investigation qui s’est spécialisé dans les mouvements d’extrême droite enquêter sur Wikipédia revient à envoyer un journaliste spécialisé dans la finance et l’économie à enquêter sur l’écologie de la forêt amazonienne.

L’autre grande amélioration a effectuer, je l’ai notée dans le dossier de Lyon Capitale (et non, il n’a pas que des défauts) : diversifier les points de vue et les interlocuteurs. Même si les interlocuteurs utilisés n’étaient pas tous des personnes légitimes et adéquates pour parler de Wikipédia, il y a eu tentative de voir Wikipédia à travers différentes professions. Malheureusement, cette amélioration ne s’est appliquée qu’à des personnes extérieures à l’encyclopédie. Au niveau de l’interview détaillée d’une personne directement impliquée dans l’encyclopédie, il s’agissait toujours de l’unique interlocuteur qu’est devenue Rémi Mathis. Le manque de diversité des interlocuteurs wikipédiens entraîne des amalgames : ainsi, Rémi Mathis est régulièrement présenté comme le président de Wikipédia, quand ce n’est pas le président de l’entité qui gérerai l’encyclopédie en France, à savoir Wikimedia France. Les journalistes doivent aller s’adresser à de simples contributeurs et non pas se borner à Wikimedia France et aux blogueurs notoires de blogosphère wikipédienne. Cela a été possible durant le reportage d’Envoyé spécial et il serait même très aisé aux journalistes de s’adresser aux wikipédiens présent dans la région où ils sont situés.

Ces améliorations sont-elles possibles ? Fort peu probable sur le court et moyen terme. Pour que les médias puissent traiter de Wikipédia, ils ont besoin des wikipédiens et c’est pour cela que j’appelle la communauté wikipédienne à refuser de fournir toute aide aux médias traditionnels tant qu’ils continueront à flouer les contributeurs en les faisant complices malgré eux d’œuvres ordurières à l’encontre du projet.

Aller plus loin

Licence Creative Commons
Cette œuvre de Juraastro est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas de Modification 3.0 non transposé.

Advertisements

4 réflexions sur “Wikipédia et les médias : l’éternelle incompréhension

    • Au niveau des médias généralistes, en effet, merci de m’avoir fait découvrir ce dossier qui confirme mes dires à propos de ce que les médias doivent faire pour traiter sérieusement le sujet Wikipédia. Les meilleures enquêtes sont encore cependant dans les médias spécialisés sur les questions numériques. Ce dossier est assez critique envers Wikipédia, mais c’est une critique honnête, constructive et qui ne verse pas dans l’attaque pour les raisons que j’ai évoqué dans le billet. Il date de 2008 et prouve que les journalistes peuvent traiter sérieusement Wikipédia depuis sa création quand ils s’investissent vraiment.
      Je note aussi la non-utilisation du terme enquête où la journaliste précise bien qu’elle s’est invitée à l’intérieur de Wikipédia pour voir comment cela fonctionne, tout en soulignant le côté transparent du fonctionnement. Si certains thèmes abordés et critiques sont obsolètes (les wikipompiers notamment), car la Wikipédia de 2013 ne ressemble plus trop à la Wikipédia de 2008 sur certains plans, ce dossier reste d’excellente qualité par rapport aux productions de la dernière année.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s