La culture libre, cet iceberg sur l’océan de la société (2)

National Library of New Zealand (DP)

National Library of New Zealand (DP)


Partie 2 : À l’envers de l’apparence

Surmontons notre déception de ne pas voir l’intérieur de l’iceberg comme nous le voudrions et explorons les méandres et les interconnexions de cette structure complexe et gigantesque. L’accès vers l’intérieur de l’iceberg est facile et multiple, chaque projet possède une fente qui permet les échanges entre leur communauté et le monde extérieur.

Un monde semblable, mais tellement varié

Lorsque nous pénétrons dans la structure de l’iceberg par l’une de ces fentes, la première chose que nous découvrons est la communauté qui alimente et fait vivre le projet que nous visitons. Les communautés du monde libre sont toutes semblables : il s’agit généralement de bénévoles, amateurs ou professionnels, qui veulent faire vivre le projet pour des motifs très variés. Certains de ces projets reposent sur le plan technique par l’action de salariés engagés par les fondations promouvant et finançant les grands projets libres (Mozilla Foundation, Ubuntu Foundation, Wikimedia Foundation…). Les communautés reposent fonctionnent de manière autonomes, sans hiérarchie, mais avec un minimum de règles pour conserver une certaine cohésion. Il s’agit de grandes sphères bleutées dans la structure de l’iceberg à l’intérieur desquelles évoluent de manière anarchique les contributeurs. De ces sphères partent un immense cordon de même aspect qui alimentent les projets respectifs qu’elles construisent et qui se reflètent sur la surface de l’iceberg.

En naviguant d’une communauté à une autre, d’un projet à un autre, nous découvrons des idéologies semblables (le partage, la collaboration…), mais aussi des buts variés (bureautique libre, cartes interactives libres, infographie libre, navigateur libre…). Les piliers de cet iceberg sont les licences libres qui en forment l’épine dorsale et les communautés qui sont les piliers de soutènement périphériques.

Un monde inter-connecté

Vers l’intérieur de l’iceberg, nous découvrons des interconnexions immenses entre les projets libres et leurs communautés, telles les neurones du cerveau humain. Les différents projets réutilisent partiellement les données d’autres projets libres (Wikipédia avec les cartes d’OpenStreetMap ou encore Amarok avec Wikipédia) ; les différents projets vivent en symbiose et ont des besoins mutuels. Les piliers des licences libres permettent une réutilisation et une connexion rapide et facile des données des différents projets entre eux. Les contributeurs des différents projets peuvent compter sur ces données et les autres contributeurs des différentes communautés pour mettre à bien leur projet. L’alimentation de ces données se fait aussi bien par le haut que par le bas et les côtés de l’iceberg.

Un monde en cohésion

La cohésion du monde libre repose sur des principes piliers tels que la collaboration, le partage et la réutilisation des données qui sont permis par les licences libres. Le mot « libre » ne signifie pas « anarchie » ou même « liberté totale de faire ce que l’on veut » ; le monde de la culture libre est un monde où chaque citoyen peut agir tant que ses actions ne nuisent pas à la liberté d’autrui : « notre liberté s’arrête là où commence celle des autres ». S’il possède un fonctionnement différent de celui de la société, il en garde les principes de base, mais il en contient aussi la plupart des vices (les contributeurs ne sont que des humains issus de la société). Cela explique cette absence de blancheur pure dans la structure interne de l’iceberg que l’on aimerai tant voir.

Tout le monde peut faire partie de la famille du libre tant qu’il en respecte les règles et ne nuit pas à la liberté des autres et à la cohérence des projets. Cela nécessite d’en avoir compris la philosophie et d’abandonner les idées préconçues et notre individualisme profond pour se tourner vers un esprit de partage et de discussion.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s