Wikipédia : médias, revoyez vos copies !

Wikipédia est complexe, Wikipédia est difficilement compréhensible dans son fonctionnement interne, mais ce flou est en partie entretenu par les médias qui ne traitent pas Wikipédia avec professionnalisme.

De la polémique et du sensationnel

Quand voit-on Wikipédia apparaître dans les médias ? Lorsque des articles de l’encyclopédie font le buzz, car ils sont victimes de vandalisme ou de manipulation ; ce qui en ressort à chaque fois est l’interrogation redondante et lassante : Wikipédia est-elle fiable ? Mais jamais Wikipédia n’a fait l’objet d’un article pour en expliquer le fonctionnement, et lorsque certains journalistes tentent cette approche, soit leur rédaction leur demande de changer le sujet pour qu’il soit plus attrayant, qu’il fasse plus le buzz (le sujet diffusé sur « Envoyé Spécial » le 8 novembre 2012 sur France 2) ou alors ils le traitent très mal, en entretenant des visions biaisées et fausses (article « Wikipédia m’a tuer » de Marianne). Un média pourra t-il un jour réussir à changer sa thématique sur Wikipédia et enfin la faire découvrir de manière professionnelle ? Un documentaire sur le sujet est-il donc impossible à faire ? Dans la politique actuelle des médias, oui, car l’objectif des médias est bien de se faire un maximum d’argent et dans la société actuelle, les meilleurs sujets sont des sujets à polémique et à sensation. Donc pour parler de manière rentable de Wikipédia, il faut faire du polémique, du sensationnel, pas de l’explicatif.

Les médias perroquets

Très récemment, l’AFP publie une dépêche à propos de la baisse des contributeurs de Wikipédia depuis 2007, article retranscrit par les médias nationaux tel que Le Monde. Cette dépêche se base bien sur une étude effectuée par des chercheurs affiliés à la Wikimedia Foundation. Gros problème : l’étude qui concluait que Wikipédia perdait des contributeurs ne concernait que la Wikipédia anglophone. À nouveau un problème qui montre un manque de professionnalisme des journalistes face à Wikipédia : ils ne se renseignent pas sur le sujet et introduisent des raccourcis. Ainsi, oublient-ils que Wikipédia n’est pas un ensemble homogène, mais une multitude de versions linguistiques indépendantes ayant des fonctionnements et des dynamiques différentes. De fait, si l’AFP et les autres médias s’étaient un peu plus renseignés sur le sujet, peut-être se seraient-ils aperçus que si la Wikipédia anglophone perd des contributeurs, la Wikipédia francophone en gagne.

Le sujet du temps

Cherchant toujours du sensationnel et du polémique, les médias tournent aujourd’hui autour du thème « Wikipédia ne durera pas ». Lors de la création de Wikipédia, et jusqu’à ce que Wikipédia fasse autorité dans son domaine, ils nous rabâchaient « Wikipédia est un projet utopique qui ne marchera pas ». Il n’y a pas si longtemps, c’était « Wikipédia n’est pas fiable ». Une troisième grande thématique apparaît donc en 2012-2013. Mais la méthode est toujours la même, se baser sur des études qui ne concerne que partiellement la Wikipédia francophone et faire des raccourcis pour polémiquer.

Au final, existe t-il des médias capables de parler de Wikipédia comme il faudrait ? Oui, mais il s’agit de petits médias indépendants ou de médias présents sur internet et plus ou moins affiliés au mouvement libre. Mais il est fort peu probable que les grands médias puissent un jour traiter correctement avec professionnalisme le sujet Wikipédia tant qu’ils seront soumis aux lois de l’argent et de la rentabilité.

Articles similaires :

Publicités

7 réflexions sur “Wikipédia : médias, revoyez vos copies !

    • En effet, belle trouvaille. J’avais aussi remarqué cette anecdote qui confirme le caractère perroquet qu’ont les médias entre eux et leur goût pour ne montrer que des informations à sensations.

  1. Très très bonne analyse que, comme Superjuju, je plussoie assez largement. Tu as mis le doigt sur le problème principal : la recherche de sensationnel et de polémique. Il y a un deuxième écueil également, de quoi partiellement excuser les journalistes (un beau métier, si si 😉 ): peut-être la difficulté aussi à appréhender une Wikipédia qui, somme toute, est complexe. N’oublions pas que lorsque nous avons débuté, nous avons mis un certain temps avant de bien connaître Wikipédia. Alors un journaliste qui n’y a jamais mis les pieds comme contributeur, qui ne connaît pas, peut éprouver des difficultés surtout s’il n’a tout simplement pas le temps d’approfondir son enquête et ses analyses. Il y a, crois-moi, des contraintes temporelles et des obligations de résultats (comprendre : pondre un truc, pas forcément un bon truc) dans ce milieu.

    Mais enfin, ne désespérons pas. Tu conclus à bon escient sur quelques titres indépendants qui ont fait du bon travail. Citons plus précisément le « Micro hebdo » paru en septembre dernier, qui comportait tout simplement le meilleur dossier de presse que j’aie lu sur Wikipédia. Très peu d’erreur, très pédagogique, plutôt pertinent… On sent que son auteur avait pris le temps de faire du bon boulot. Sans doute, notamment, parce qu’il avait pris soin d’aller chercher d’autres sources (en l’occurrence, Wikirigoler) plutôt que de se contenter de la vulgate « officielle » de Wikimédia France dont on sait qu’ils défendent quelques aspects bien précis, idéologiques et non consensuels au sein de la communauté, de ce qu’est Wikipédia. Croiser les sources, c’est la base en journaliste, et dès lors que c’est fait on obtient tout de suite de meilleurs résultats. Sur Wikipédia comme ailleurs 😀 !

    • Oui, le dossier de MicroHebdo fait exception dans ces grands médias de référence (bien qu’il s’agisse déjà d’un média spécialisé). Il est possible qu’il puisse exister des histoires de temps limité ; mais quand on sait que pour le dossier d' »Envoyé Spécial », après 2 mois de reportages pour faire un truc qui tenait la route, la rédaction a demandée à la journaliste de refaire le dossier en une semaine, car le sujet de base n’était pas assez polémique, pas assez en lien avec l’actualité, on voit que le problème de base est plus là que dans le problème temporel.

      Je reproche plus aux journalistes de ne pas assez se renseigner (quelle qu’en soit la raison) sur Wikipédia pour faire leurs reportages que leur ignorance que tout le monde a quand on n’est pas dans le projet. Voilà pourquoi je les accuse de ne pas être professionnels, le manque de croisement de sources comme tu le soulignes en est un facteur supplémentaire. C’est d’autant plus affligeant lorsqu’il s’agit parfois de journalistes expérimentés.

  2. Très bon article. D’ailleurs mes détracteurs souvent à bout d’argument face au fait que j’ai pu travailler pour une œuvre intellectuelle (vu mon boulot, je pense que je peux me permettre de la juger ainsi) me ressortent justement les vieux dossiers de presse pour tenter de mettre à sac la noble réalisation : copier-coller, non fiable, anecdotique, articles créés par une secte, ce sont les mots les plus repris. Et le dernier reportage de France 2 n’a pu que renforcer la bêtise de ceux-là à plusieurs égards, c’est bien dommage, mais comme tu le dis, le mensonge ou du moins le mysticisme décadent sensationnel et bien plus vendeur que la réalité rébarbative. Peu importe, tant que le projet vit, même si je m’en suis écarté depuis quelques temps et encore pour une durée incertaine, c’est finalement tout ce qui compte. Bien à toi et aux camarades.

    • Je soupçonne plus tes détracteurs d’utiliser ces dossiers de presse caduques, car ils ont une telle mauvaise foi qu’ils ne peuvent pas envisager qu’un simple quidam comme toi puisse faire un travail encyclopédique de si haut niveau. Mais ce qui est sûr, c’est que les grands médias entretiennent les amalgames face à Wikipédia, car ils formatent le public à une pensée qui leur permettra de rapporter un maximum d’argent ultérieurement quand ils traiteront à nouveau le sujet de Wikipédia. Je pense par contre que Wikimedia n’explique pas assez bien Wikipédia, ou du-moins qu’ils font le jeu des journalistes en explicitant les mêmes sujets, alors qu’il ne s’agit que d’un simple aspect de Wikipédia parmi la multitude qui existe.

  3. Pingback: Wikipédia et les médias : l’éternelle incompréhension | Juraastro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s